SEYDOU GUÈYE RÉPOND À WADE : « CEUX QUI TENTERONT DE PERTURBER LE VOTE SERONT PUNIS »

64

La réponse du berger à la bergère. « L’Etat fera face sans faiblesse aucune ». Dans un communiqué signé par Seydou Gueye, le ministre-Secrétaire général du gouvernement par ailleurs porte-parole de l’Alliance pour la République (APR, parti présidentiel), porte la réplique à Wade. Réitérant son appel au sabotage du scrutin présidentiel du 24 février 2019, l’ancien président de la République (2000-2012) et Secrétaire général national (SGN), a, lors de la réunion du Comité directeur (CD) du Parti démocratique sénégalais (PDS) tenue hier, mercredi 13 février, appelé ses militants à s’attaquer aux bureaux de vote pour empêcher la tenue de l’élection.

« Le gouvernement rappelle solennellement que le Sénégal, Etat de droit, n’acceptera pas que ses lois et règlements soient bafoués », lit-on dans le communiqué. Lequel condamne aussi, « cette attitude permanente de subversion, d’appel à la violence, à l’insurrection, de provocation et de défiance à l’encontre de la loi et des institutions de la République, entretenu par (Wade). Le gouvernement y fera face sans aucune faiblesse. »

Aussi, martèle l’apériste, « cette attitude de Wade qui n’est pas candidat à l’élection présidentielle ne sera pas tolérée par l’autorité », ajoute la note. Dans laquelle l’autorité ne manque pas de rappeler que « pendant la durée de la campagne électorale, seuls les candidats à l’élection présidentielle sont autorisés à battre campagne. »

Ainsi, « le gouvernement tient à rassurer l’opinion publique que l’Etat a déjà pris toutes les dispositions requises pour le bon déroulement des opérations électorales le 24 février prochain. » Et, « le gouvernement prendra toutes mesures conservatoires nécessaires afin que la sécurité des citoyens soient assurée sur toute l’étendue du territoire national. »
Enfin, souligne le gouvernement : « Ceux qui tenteront de perturber la libre expression du suffrage des Sénégalais seront punis conformément à la loi. »