Entretien avec l’initiatrice de la tournée Rufisquoise de l’entrepreneuriat du leadership des jeunes

300


Bonjour, pouvez-vous vous présenter svp ??

Je m’appelle Bineta Faye, je suis une native de Rufisque,

Je suis diplômée en finance et management, diplômée en entrepreneuriat et diplômée en agriculture moderne. Je suis la fondatrice du GIE les jeunes femmes leaders de Rufisque mérina, présidente de l’association des jeunes entrepreneurs du Sénégal et leader du mouvement les jeunes leaders de Rufisque.

COMMENT VOUS AVEZ FAIT POUR INITIER CETTE TOURNEE ???

L’idée m’est venue de mes nombreuses participations à des forums sur l’entrepreneuriat dans les régions et sous régions.

J’ai jugé nécessaire d’apporter un soutien à la jeunesse rufisquoise et pour moi il temps que la jeunesse se lance dans l’entrepreneuriat afin de développer leur leadership et de pouvoir créer de l’emploi.

Parait-il que vous avez démissionner pour asseoir ce projet ???

Oui, c’est vrai la rédaction du projet m’a pris deux mois et mon travail en tant que commercial me prenait beaucoup de temps. Donc j’ai démissionné pour me concentrer sur ce projet et m’investir à fond.

N’avez-vous pas des regrets par rapport à cette très grande décision ???

Non du tout, avant tout je suis leader et j’aime prendre des risques. En tant qu’entrepreneur, je sais que monter un projet demande beaucoup de moyens : financiers, intellectuel…. J’étais prête psychologiquement car dans tout ce que je fais j’y mets une très grande détermination, je trouve naturel de rencontrer des obstacles mais j’essaie de me relever pour avancer. De plus, j’ai un nouveau JOB qui est meilleur d’ailleurs, je suis en disponibilité pour accompagner la tournée et poursuivre ma passion qui est l’entrepreneuriat.

Est-ce que cette fois ci vous avez pensé à protéger votre projet vue sa pertinence ?

Ah oui bien sûr, j’ai été victime de vol de projet en 2017. Ce qui m’a appris beaucoup de choses et pour ce projet mon premier réflexe a été de le protéger, actuellement je vois d’autres organismes faire le même projet, je les encourage mais comme on dit « thinnbokoultiafine » et « SATIEU TAMA YOMBA NA MAIS FOKO TEUGUEI MOY DIAFFEI » RIRE.

Je sais que ce temps que j’ai mis à le perfectionner et le temps qu’on a mis à aller à la rencontre des jeunes et la maitrise qu’on a pour ce projet et ces modules, y’en aura pas deux qui vont le faire RIRE.

Parlez-nous de votre collaboration avec GIVE 1 PROJECT

Quand j’étais dans la phase finale du projet, j’ai réalisé qu’il me fallait collaborer avec d’autres jeunes qui ont la même vision que moi.

J’ai fait appel à Alassane Mbaye qui est le coordonnateur de GIVE 1 PROJECT de Rufisque, qui a bien voulu intégré leur organisme dans ce projet, depuis lors on travaille ensemble, on a finalisé les démarches ensemble et on va faire les séances ensemble.

C’est un jeune très engagé et dynamique comme moi et nous avons une très belle collaboration.

Bineta comment vous avez fait pour trouver les moyens financiers ???

Les moyens ne sont pas encore regroupés, jusqu’à cette heure-ci nous n’avons reçu aucun franc de qui que ce soit. Nous allons avec les moyens à bord. Nous avons lancer plusieurs demandes de soutiens mais nous n’avons rien reçu.

Mais n’empêche-nous allons réaliser ce projet car quand je vois l’engagement de la jeunesse, je me dis que même si nous devons faire les forums en plein air on va le faire(rire), nous avons la salle des fêtes par le biais de Madame niang de la mairie, et d’autres locaux par le biais de nos partenaires.

Comment comptez-vous réussir la tournée sans moyen ???

On espère que les moyens vont venir au cours de la tournée et qu’également nous avons un petit fond qui nous permettra de débuter cette tournée inchallah.

Pour nous le moyen le plus important c’est le moyen humain, nous allons dérouler notre tournée gratuitement comme prévue, nous allons transmettre notre savoir à cette jeunesse et réussir la tournée inchallah.

Votre dernier message ??

Nous invitons la jeunesse à s’unir, ce n’est pas par- ce que j’ai pas mon nom sur l’affiche que ça ne me concerne pas. Nous devons nous entraider si nous voulons avancer, nous devons mettre notre orgueil de côté, aujourd’hui toute la jeunesse consciente partage et adhère à ce projet. Nous ouvrons nos portes à toute personne voulant participer à cette tournée.

Nous remercions nos deux équipe AJES et give 1 project, les directeurs d’école qui ont été très disponible pour nous, les futurs participants, nos collaborateurs et futurs collaborateurs, le label boozot Entertainment et BMC prod pour la confection des affiches et la presse qui va nous accompagner tout au long de cette tournée, les entrepreneurs qui vont échanger avec les jeunes, nos amis qui nous soutiennent de partout.

Encore une fois, le projet c’est pour tous les rufisquois, après cette étape nous allons lancer une tournée nationale, nous y travaillons et chaque sénégalais se verra dans ce projet.

Nous donnons rendez-vous à tous les rufisquois du 23 mars au 20 avril pour une formation solide et le 27 avril pour la journée de clôture.

Assamoualeykoum !!!!